Page 1 sur 1

Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 9:47 am
par Irène Durand
Comme certains membres de l'Association je ne trouvais pas très pertinente cette campagne dans le contexte québécois. Surtout le message. Toutefois je reconnais qu'il s'agit d'une bon moyen publicitaire pour faire parler de l'Association. La question que l'on peut se poser présentement c'est de savoir qui sera gagnant dans ce duel médiatique qui voit s'affronter Michel Virard et l'abbé Gravel.
D'un côté nous avons un intellectuel, scientifique à la plume superbe, non connu des habitués des médias québécois. De l'autre, nous avons un prêtre charismatique de « gauche », habile communicateur, délégué par l'Église sur toutes les tribunes pour défendre la foi chrétienne. L'abbé Gravel est très aimé du peuple québécois. C'est un croyant très ouvert, emphatique et qui a de l'humour. Son église est remplie à craquer. Ce prêtre ouvert au mariage des prêtres, des gaies et en faveur de l'avortement n'est jamais pris au dépourvu dans un débat public. Que l'on partage ou non sa foi, on ne peut que le trouver charmant.
Les deux protagonistes présentés, revenons à la pub que l'abbé Gravel a commenté.
1. Il est d'accord avec Michel Virard pour le slogan DIEU N'EXISTE PROBABLEMENT PAS. Son point de vue est précisément le fait que nous n'avons aucune certitude et que la croyance est une question de foi.
2. Il questionne davantage la suite du message. Probablement avec raison. Personnellement je n'ai aucune preuve du fait que les athées profitent davantage de la vie que les croyants. Au contraire je serais portée à penser que les athées sont plus angoissés.
Finalement, je constate que cette pub a fait connaître l'Association et qu'elle permettra un certain recrutement mais l'échange verbale dans les médias ne peut qu'accroître les brebis dans l'Église de l'abbé Gravel.
:dance:

Re: Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Dim Mar 01, 2009 10:52 am
par Dany Leblanc
Je suis entièrement d'accord avec Irène.

Il nous faut un slogan qui choque mais qui choque dans le bon sens. Ce slogan, choc par son impertinence. Mauvais!

Un croyant peut très bien profiter de la vie, même si à l'occasion, il a des contraintes assez importantes.

Ce slogan est pertinent dans le contexte britannique. Il était en réaction à un slogan évangélique.

L'abbé Gravel est un prêtre caméléon car il adapte sa croyance au contexte Québécois mais je crois qu'il est honnête dans ses convictions qui défendent.. Il ne reste pas figé à la doctrine que prône le Vatican. Il est un très bon communicateur et il est capable de mettre les choses à son avantage.

Michel Virard, ma blonde te fait dire qu'il ne faut pas confondre évangéliste avec évangélique.

Re: Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 11:09 am
par Irène Durand
À écouter à l'émission de Christiane Charest.
http://www.radio-canada.ca/radio/christ ... umero=1880

Re: Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 7:26 pm
par Irène Durand
L'émission de Christiane Charette propose un échange entre Patrick Beaudoin publiciste très connu et l'ex-religieuse écrivaine Andréa Richard sur la campagne des autobus. Ces deux personnes sont tout à fait favorables.

Re: Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Lun Mar 02, 2009 9:21 pm
par JNadeau
 
Consultez également la rubrique suivante --------->  L'abbé Gravel discute avec un athée
 

Re: Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Jeu Mar 05, 2009 10:05 pm
par Le païen
Irène Durand a écrit:Comme certains membres de l'Association je ne trouvais pas très pertinente cette campagne dans le contexte québécois. Surtout le message. Toutefois je reconnais qu'il s'agit d'une bon moyen publicitaire pour faire parler de l'Association. La question que l'on peut se poser présentement c'est de savoir qui sera gagnant dans ce duel médiatique qui voit s'affronter Michel Virard et l'abbé Gravel.
D'un côté nous avons un intellectuel, scientifique à la plume superbe, non connu des habitués des médias québécois. De l'autre, nous avons un prêtre charismatique de « gauche », habile communicateur, délégué par l'Église sur toutes les tribunes pour défendre la foi chrétienne. L'abbé Gravel est très aimé du peuple québécois. C'est un croyant très ouvert, emphatique et qui a de l'humour. Son église est remplie à craquer. Ce prêtre ouvert au mariage des prêtres, des gaies et en faveur de l'avortement n'est jamais pris au dépourvu dans un débat public. Que l'on partage ou non sa foi, on ne peut que le trouver charmant.
Les deux protagonistes présentés, revenons à la pub que l'abbé Gravel a commenté.
1. Il est d'accord avec Michel Virard pour le slogan DIEU N'EXISTE PROBABLEMENT PAS. Son point de vue est précisément le fait que nous n'avons aucune certitude et que la croyance est une question de foi.
2. Il questionne davantage la suite du message. Probablement avec raison. Personnellement je n'ai aucune preuve du fait que les athées profitent davantage de la vie que les croyants. Au contraire je serais portée à penser que les athées sont plus angoissés.
Finalement, je constate que cette pub a fait connaître l'Association et qu'elle permettra un certain recrutement mais l'échange verbale dans les médias ne peut qu'accroître les brebis dans l'Église de l'abbé Gravel.
:dance:


Je ne suis pas d'accord avec l'interprétation de l'abbé Gravel sur le sens du message; ce message déclare que dieu n'existe PROBABLEMENT pas.Il n'est pas sectaire ni incohérent; il démontre que l'inexistence de dieu est plus probable que son existence.La foi du curé Gravel est un leurre,une incongruité existentielle, une négation de la raison et de la vie; L'existence de dieu est sans aucun doute tributaire de la foi et non le contraire; ce sont les hommes qui ont créé dieu par leur foi, l'inverse est une absurdité ontologique.

Re: Campagne des autobus : effet médiatique

MessagePosté: Ven Mar 20, 2009 10:07 am
par Olivier
En tout cas, cette campagne a au moins rapporté 1 membre et 50$ puisque je viens d'envoyer mon chèque de cotisation à vie à l'association...

Je n'ai pas vraiment cherché à disséquer toutes les implications du texte des autobus. Le premier coup d'oeil m'a suffit : je l'ai considéré comme le tout premier message d'espoir pour l'humanité.

Le simple fait d'afficher nos convictions dans notre société minée par le religieux redonne l'espoir de s'affranchir de la fatalité divine, de l'attentisme stérile, de toutes les absurdités que tant de gens puissants invoquent pour justifier par le divin des actions plutôt démoniaques.

C'est tellement grotesque et inquiétant d'entendre encore et encore une communauté aussi moderne et puissante que notre voisin du Sud affirmer son attachement irrévocable à la liberté et d'ajouter dans le même souffle "God bless us" et "in God, we trust". C'est même écrit sur leurs billets de banque. Cette bénédiction n'a pas protégé les marchés boursiers qui m'inspirent, coïncidence, la même confiance que le God en question.